Allergie au chien et aux poils de chien : explications et conseils

La France est le pays de l’Union européenne où se trouve le plus grand nombre d’animaux domestiques soit un total de 61.6 millions. Ce qui signifie tout de même qu’un quart de nos foyers est habité par un animal de compagnie.

Toutes espèces confondues, le chien est la 3ème cause d’allergie chez l’humain, après les acariens et les pollens et touche environ 3% de la population française.

Parmi ces animaux partageant notre quotidien, le chien est le 3e animal allergène, arrivant après le chat et avant le cheval.

Cet article vous fournira des explications quant à cette allergie, mais également quelques conseils à appliquer pour vous aider à continuer de cohabiter avec votre animal.

L’allergie, cet obstacle à l’amitié homme/chien

chien-allergeneL’allergie au chien peut tout aussi bien survenir chez l’enfant que chez l’adulte bien que cela soit plus fréquent chez les enfants. Événement bien embêtant surtout quand on habite déjà avec un chien.

Cette allergie est souvent la cause de l’asthme chez les enfants, mais aussi des bronchites ou des rhumes, pas toujours la conséquence d’un coup de froid, comme on peut le penser.

Si vous êtes allergique, il suffira d’un contact avec l’animal pour qu’apparaissent les premiers symptômes : yeux rouges, nez qui coule, toux, boutons ou plaques.

Mais l’allergie peut aussi se déclarer alors même que vous n’avez pas été en contact direct avec l’animal. Il suffit que vous ayez été en contact avec un vêtement, un meuble, un sol où le chien y aurait déposé un allergène pour que l’allergie se déclenche.

Car, il faut le savoir, les allergènes du chien, comme de tout autre animal domestique d’ailleurs, peuvent se trouver partout où lui ou son maître serait passé. Les allergènes se retrouvent principalement dans leurs poils, mais aussi dans leur salive, leurs crottes ou leur urine ou bien dans les peaux mortes invisibles à l’œil nu que l’animal aurait perdues.

Le maître du chien a de grandes chances que des allergènes se soient déposés sur lui et va ainsi « contaminer » tous les endroits où il passera. C’est-à-dire tant à l’arrêt de bus que dans les transports en commun qu’il aura utilisés, au cinéma ou sur le mobilier de l’école pour l’enfant vivant avec un chien.

Comment se déclenche l’allergie ?

Vous vous trouvez en contact avec un animal auquel vous êtes allergique, que vous le sachiez ou non, et vos globules blancs vont produire des anticorps. Ces derniers vont ensuite préparer votre système immunitaire pour que celui-ci réagisse quand vous serez à nouveau en contact avec ce même animal ou un autre auquel vous êtes allergique.

Le premier contact que vous avez eu avec le chien n’aura provoqué aucun symptôme d’allergie, donc vous ne le savez pas encore.

Et d’ailleurs, les symptômes vous démontrant que vous êtes allergique pourront même survenir longtemps après, des mois, voire des années.

Mais comme nous vous l’avons expliqué plus haut, il n’y aura pas forcément besoin que l’animal provoquant l’allergie soit présent ou en contact avec vous pour provoquer les symptômes de l’allergie.

Il suffira que des poils, de l’urine, ou autre élément contenant de l’allergène soit présent dans l’air, sur des vêtements ou un meuble pour que l’allergie se manifeste chez vous.

Symptômes de cette allergie avec notre ami le chien

Les symptômes de l’allergie au chien restent les mêmes que pour beaucoup d’autres allergies avec ce type de réaction allergique:

allergie-chien

  • Problèmes des voies respiratoires : rhinite, toux, éternuements, crise d’asthme
  • Inflammations
  • Larmoiement
  • Réactions cutanées : Rougeurs, urticaire ou Eczéma
  • Démangeaisons
  • Boutons
  • Plaques
  • Choc anaphylactique

Confirmer votre allergie au chien

Si vous souffrez de l’une ou l’autre de ces manifestations allergiques, vous devez vous faire diagnostiquer. Tout d’abord, vous pouvez aller consulter votre médecin traitant, mais surtout, il sera nécessaire de prendre rendez-vous chez un allergologue afin qu’il puisse diagnostiquer et confirmer l’allergie au chien.

L’allergologue va vous poser une importante série de questions afin d’être orienté de manière quasi sûre sur la bonne piste. Une fois son hypothèse posée, il va confirmer celle-ci à partir de tests cutanés.

Pour cela, il déposera une goutte d’extraits allergéniques sur votre dos ou bien votre avant-bras, qu’il fera pénétrer sous votre peau à l’aide d’une aiguille (rassurez-vous, elle est très fine et très peu douloureuse).

Enfin, si une réaction cutanée apparaît dans les 15 minutes, le test s’avèrera positif.

Il peut également compléter son diagnostic en vous ordonnant de faire une prise de sang en laboratoire afin de doser vos anticorps ou vos immunoglobulines E. Si la présence de ces derniers est importante, cela témoignera d’une allergie ou au moins d’un terrain allergène.

Allergie confirmée : les conseils à appliquer

Vous avez eu le verdict suite à votre visite chez l’allergologue et une éventuelle prise de sang et vous êtes bien allergique au chien.

Fort heureusement, cette allergie n’est pas tant dangereuse que les allergies alimentaires. Il existe même certains cas où l’allergie finit par cesser à force de rester en contact avec votre chien durant des années.

Mais, en attendant de constater si cela vous arrive un jour, il va falloir pallier à ce problème.

Alors, il existe certes une solution radicale qui est celle de se séparer de votre chien, mais il est bien rare que les maîtres de ces adorables animaux en arrivent à cette solution. La séparation serait bien trop difficile.

Alors, si vos symptômes restent supportables et qu’il n’y a pas de gros danger (asthme), voici quelques simples conseils à appliquer dans votre quotidien pour réussir à aller mieux et continuer ainsi la cohabitation avec votre animal préféré.

  • Interdisez au chien l’accès à la maison si l’animal peut rester dehors, et bien sûr si vous avez un jardin
  • Interdisez lui également l’accès aux chambres, mais aussi au canapé, aux fauteuils
  • Ne laissez pas votre chien lécher, car la salive contient des allergènes
  • Brossez souvent votre animal et faites-le à l’extérieur pour disperser les allergènes. Faites-le toiletter aussi souvent que possible : plus il sera propre moins il contiendra d’allergènes.
  • Lavez-vous les mains et les bras dès que vous avez touché ou caressé l’animal
  • Brossez également vos vêtements s’ils contiennent des poils
  • Passez très souvent l’aspirateur et équipez vous d’un appareil  avec un filtre à haute efficacité pour particules aériennes
  • Lavez régulièrement les murs comme les sols, car les allergènes peuvent s’y déposer
  • Évitez d’avoir chez vous des moquettes ou des tapis, des taies, des coussins, des peluches ou toute matière susceptible de retenir les allergènes
  • Évitez autant que possible de laisser s’accumuler de la poussière, car c’est bien là que se déposent le plus les allergènes
  • Lavez votre linge de lit à haute température
  • Aérez le plus souvent possible votre chambre même si le chien n’y a pas accès
  • Traitez vos symptômes en prenant des antihistaminiques, des corticoïdes. En principe, ils sont efficaces, mais évidemment, l’effet stoppera si vous arrêtez le traitement. Alors, prenez-le correctement. La désensibilisation aux poils d animaux n’est à ce jour pas encore efficace. La recherche travaille à cela.

Si vous appliquez avec attention tous ces conseils, vous ne ferez pas disparaître entièrement tous les allergènes, mais vous allez forcément faire baisser leur taux au sein de votre logement. Ceci pourra éventuellement permettre d’éviter de grosses crises d’allergie chez les personnes les plus gênées.

Suivez nos conseils et faites-nous part des résultats, ça vaut le coup d’essayer.

Immunothérapie pour l’allergie aux chiens

La désensibilisation a fait beaucoup de progrès. Votre médecin allergologue pourra dans la plupart des cas mettre en place un traitement d’immunothérapie afin de vous désensibiliser.

Un traitement à base d’antihistaminique sera aussi performant pour réduire les manifestations des symptômes.

Top 7 des chiens les moins allergènes

Cette liste de chiens les moins allergènes n’est pas exhaustive et elle varie d’une source à l’autre :

Le caniche, le basenji, le york shire, le shih tzu, le schnauzer, le bichon frisé et le samoyède.

Ils restent quand même allergisants, mais répandraient cependant moins d’allergènes que leurs camarades.

Alors, avant d adopter un de ces chiens, restez en contact un petit moment à leur côté et vérifiez que vous n’ayez aucune réaction.

Et, si vous avez déjà un compagnon à quatre pattes, tentez le tout pour le tout en suivant ces précieux conseils pour vivre au mieux ensemble.

Allergie aux poils de chat

allergique-poils-chatLe chat est l’un des principaux animaux de compagnie, ce félin est beau et très aimable mais il peut être l’origine de vos cauchemars ! Parce qu’il peut provoquer une allergie pour les personnes qui l’adoptent. L’allergie aux poils de chat est l’allergie aux animaux la plus fréquente. Des traitements peuvent les soulager, mais éviter les chats reste le meilleur choix pour les personnes allergiques.

Qu’est-ce que l’allergie aux poils de chat ?

Read more…

Allergie aux acariens

La poussière de maison est une mine d’or où l’on retrouve diverses particules en tous types comme des moisissures, pollens, débris de peau ou de cheveux, pellicules, spores de champignons, plumes, virus et bactéries, mais également des acariens. Ces derniers représentent la grande partie de la poussière de maison.

Qu’est-ce qu’un acarien ?

allergie-acariens Read more…